Datation

Étude et datation des momies

 

De nombreux corps momifiés (humains ou animaux) sont conservés dans des musées, mais leur origine archéologique ou historique est parfois peu documentée voire inexistante. Depuis le projet sur les momies d'Antinoé (2010-2013), nous avons mis en place ou bien nous participons à de nombreux programmes de recherche.

Momie Sud-Américaine du Musée de l'Homme

 

GdR 3446 - Centre d'investigation et de Recherche sur les Momies

 

Ce Groupement de Recherche rassemble un certain nombre d'équipes françaises, dont la préoccupation est la meilleure connaissance des restes momifiés. Les axes privilégiés porteront sur l’analyse de l’ADN, l’imagerie médicale et les pathologies et la datation. C'est dans ce cadre que le C2RMF a lancé des collaborations avec le musée de l'Homme de Paris et le musée des Confluences de Lyon, pour la datation de cheveux de momies égyptiennes et sud-américaines. En 2014, la demande de renouvellement du GdR va être proposée au CNRS et le C2RMF participe à la mise en place de l'exposition permanente du futur Musée de l'Homme, dont l'ouverture est prévue en 2015.

Partenaires extérieurs : Musée de l’Homme, Université de Strasbourg, Museum National d'Histoire Naturelle, Musée du Louvre, Université Pierre et Marie Curie, Département d'Anthropologie de Tarapacá (Arica)

 

Bibliographie

  • Alexandra Touzeau, Romain Amiot, Janne Blichert-Toft, Jean-Pierre Flandrois, François Fourel, Luc Gabolde, Vincent Grossi, François Martineau, Pascale Richardin, Christophe Lécuyer (2014) Diet of ancient Egyptians inferred from stable isotope systematics, Journal of Archaeological Science, 46, 114-124.
  • Cadot L., Coudert M., Dal Prà P., Gandolfo N., Langlois J., Richardin P., Timbart N., Weygand S. (2013) Étude et restauration de deux momies du musée Joseph-Denais de Beaufort-en-Vallée, Technè, 38, 58-64.
  • Guérin M.-L., Mainterot P., Brunet A., Langlois J., Gandolfo N., Richardin P., Cadot L., Timbart N. (juillet-août 2013)  Étude et restauration de la momie égyptienne du muséum de Nantes : exemple d’une collaboration pluridisciplinaire, Lettre de l’OCIM, 148, 12-20.
  • Cersoy S., Richardin P., Walter P., Brunelle A. (2012) Cluster TOF-SIMS imaging of human skin remains: analysis of a South-Andean mummy sample, Journal of Mass Spectrometry, 47, 338-346.
  • Richardin P., Gandolfo N., Carminati P., Walter P. (2011) A New protocol for radiocarbon dating of hair and keratin type samples – Application to an Andean mummy from the National Museum of Natural History in Paris, Archaeological and Anthropological Sciences, 3(4), 379-384.

 

 

Projet Antinoé

 

Ce programme de recherche, qui a commencé en 2010, est un projet de publication historique et archéologique (sorti en automne 2013) sur des œuvres coptes mises en dépôt par le musée du Louvre, ou envoyées par l’État à l’issue des fouilles du site d’Antinoé, dans de nombreuses institutions françaises. Il s’agissait d’un vaste programme scientifique pluridisciplinaire sur un ensemble de momies et de textiles, dont la datation par le carbone 14. Deux articles de l'équipe ont été publiés : le premier sur la datation des momies et de leur matériel funéraire, le second concerne l'étude scientifique des textiles. Par ailleurs, le documentaire de Jackie Bastide (co-production Cargo films / Arte France / Musée du Louvre / CNRS) "Le mystère des momies coptes d'Antinoé" a été présenté en avant-première à l'auditorium du Louvre le 17 septembre 2012, avant son passage sur les ondes. Les résultats ont également été présentés au congrès international Radiocarbon 2012(Paris, juillet 2012) et publiés dans la revue Radiocarbon en 2013.

Partenaires extérieurs : Musée du Louvre (Département des Antiquités Égyptiennes, Service de recollement du DAI), CHU de Montpellier, École pratique des Hautes Études, Museum National d'Histoire Naturelle, RMF, Université de Tübingen

Photographies de 4 momies du corpus étudié, montrant la diversité des procédés de momification ainsi que l'aspect ou la couleur des cheveux

 

 

              

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

              

 

               (a) Momie de la Prêtresse Isiaque (N. Inv. BF 3644), Musée d'Art et d'Archéologie Joseph
                    Denais, Beaufort-en-Vallée ;
               (b) Momie de la Prophétesse (N. Inv. BA 1972.00.151), Musée des Beaux-arts, Dunkerque ;
               (c) Momie d'un femme avec son enfant (N. Inv. 90002977A), Musée des Confluences, Lyon ;
               (d) Momie d'un homme avec un manteau rouge, Musée des Beaux-arts, Lille.

 

Bibliographie

  • Richardin P., Coudert M., Gandolfo N., Vincent J. (2013) Radiocarbon dating of mummified human remains – Application to a series of Coptic mummies from the Louvre Museum, Radiocarbon, 55(3-4), 345-352.
  • Richardin P., Coudert M., Gandolfo N., Vincent J. (2013) Datation par le radiocarbone : Étude chronologique des momies et de leur matériel funéraire, In : Antinoé (Momies, tissus, céramiques et autres antiques) - Envois de l’Etat et dépôts du musée du Louvre (1895-1925) - Sous la direction de Yannick Lintz et de Magali Coudert, Eds Musée du Louvre, p. 74-81.
  • Benazeth D.,Richardin P., Gandolfo N. (2013) L’apport de la recherche scientifique à la connaissance des tissus, In : Antinoé (Momies, tissus, céramiques et autres antiques) - Envois de l’Etat et dépôts du musée du Louvre (1895-1925) - Sous la direction de Yannick Lintz et de Magali Coudert, Eds Musée du Louvre, p. 114-119.

 

 

Projet franco-chilien

 

Ce projet (FONDECYT 1103354 - "Tecnología, función y significado del uso de colores en poblaciones arcaicas del extremo norte de Chile") a pour objectif de décrire et expliquer la production de la couleur, d’un point de vue technologique et social, pour les populations archaïques (10 000 - 3 500 avant le présent) des basses et hautes terres de l’extrême nord du Chili. Un des problèmes abordés consiste à préciser la chronologie des contextes étudiés. Certains objets et corps momifiés ne possèdent pas de références précises, puisqu’ils proviennent principalement de fouilles réalisées dans les années 1960. Ainsi, nous réalisons des datations par le carbone 14 sur les cheveux de ces momies, mais également sur des végétaux ou des textiles provenant du matériel funéraire. Il s’agit donc aussi d´évaluer pour la première fois au Chili la datation sur des cheveux. Ce projet est poursuivi avec une thèse de doctorat (Université de Strasbourg, 2013-2016) sur l'analyse des cheveux par spectrométrie de masse (protéomique de la kératine, analyses par TLC-MALDI-TOF/MS).

Partenaires extérieurs : Département d’Anthropologie de l’Université de Tarapacá (Arica, Chili) et le Musée Universitaire de Tarapacá, Université de Strasbourg

Momies du Musée Universitaire de Tarapacá
Momies du Musée Universitaire de Tarapacá

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bibliographie

  • Fresnais M., Richardin P., Gimat A., Sepulveda M., Leize-Wagner E., Charrié A. (2015) Analysis of Chilean mummies’ hair: Recent advances in their characterization, Forensic International Science, April 2015, 249, 25–34.


 

Programme de recherche du Labex MAHES "Momies Animales et Humaines EgyptienneS"

 

Le C2RMF a été sollicité par l'équipe du Labex MAHES, "Momies Animales et Humaines Egyptiennes", afin de participer à un large projet d'étude des momies animales du Musée des Confluences de Lyon. Ce programme pluridisciplinaire de recherche vise à appréhender le culte organisé autour des animaux sacrés à travers ses pratiques funéraires et rituelles par le biais d’une analyse combinée des sources textuelles, particulièrement riches pour l’Égypte ancienne, et des 2600 momies animales conservées au Musée des Confluences de Lyon. Les nécropoles de l’ancienne Égypte ont livré des momies animales par millions, témoignant ainsi de la ferveur des Égyptiens à l’égard de ces animaux sacrés et révélant la place majeure que ces derniers occupaient au sein de la religion. Or, paradoxalement, les croyances et les pratiques liées à ce culte sont mal connues.

Partenaires extérieurs : Université Paul Valéry Montpellier 3, Musée des Confluences (Lyon), Universités d’Avignon et des Pays de Vaucluse (IMBE - UMR CNRS 7263 - IRD 237), Société Tridilogy

 

Photographie extraite de : Lortet L., Gaillard Cl., "La faune momifiée de l’ancienne Égypte et recherches anthropologiques III", Archives du Muséum d’histoire naturelle de Lyon 10, 1909, Lyon
Photographie d'une tête de veau momifié (N. Inv. 90001213)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Site internet du projet : http://www.montpellier-egyptologie.fr/projet-mahes


Bibliographie

  • Richardin P., Louarn G., Berthet D., Porcier S. (2015) To a better Knowledge of Practice of Mummification of sacred Animals in ancient Egypt: Chronology of numerous Specimens from the Collection of the Confluences Museum, Lyon (France), 22nd International Radiocarbon Conference, Dakar (Sénégal), 16-20 novembre 2015.
  • Charron A., Porcier S., Ikram S., Pasquali S., Lichtenberg R., Mérigeaud S., Tafforeau P., Richardin P., Vieillescazes C., Piques G., Servajean F. (2015) Etude des momies animales du Musée des Confluences à Lyon (France) - Premiers résultats, ICE XI International Congress of Egyptologists XI Florence, 23-30 Août 2015.
  • Porcier S., Charron A., Ikram S., Pasquali S., Lichtenberg R., Mérigeaud S., Tafforeau P., Richardin P., Vieillescazes C., Piques G., Servajean F. (2015) Projet MAHES - Momies Animales et Humaines EgyptienneS - Perception de la mort en Égypte ancienne à travers l’étude des animaux sacrés, ICE XI International Congress of Egyptologists XI - Florence, 23-30 Août 2015.
     

 

 

Grand Khorassan

 


La Fond Forum, en collaboration avec l’Institut d’Archéologie de Samarkand, a ouvert en 2009 une mission archéologique dans l’Oasis de Boukhara. L’objectif est de reconsidérer le phénomène urbain et, dans un sens plus large, culturel dans cette région, en le comparant et en l’envisageant au travers du prisme de ses relations avec les villes khorassaniennes et iraniennes. Il s’agit également de procéder à une étude de la culture matérielle et de son évolution. L’analyse archéologique a débuté dans la ville de Paykend. À présent, la mission archéologique française fouille le site de Romitan, ville au cœur de l’Oasis.
Depuis 2009, le groupe datation participe à ce projet pour l'établissement d'une chronologie absolue de la transition entre les périodes Sassanide et Islamique pour la forteresse de Nishapour (Iran) et le site de Paykend (oasis de Boukhara, Ouzbékistan). Un nouveau projet a démarré sur le site de Paykend (oasis de Boukhara, Ouzbékistan) où une mission a été effectuée en 2012. Une publication et un article dans la monographie du site de Nishapour ont parus.

Partenaires extérieurs : Le département des Arts de l’Islam du musée du Louvre, le département des Antiquités Orientales du musée du Louvre, le Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne méditerranéenne (LA3M, Aix en Provence, UMR 7298), l’Institut d’Archéologie de Samarkand.

 

Paykend (chantier E, quartier des potiers)

 

 

 

 

Collection amérindienne de la Cité de la céramique (Sèvres)

 

 

Il s'agit de la datation par luminescence d'un ensemble de pièces provenant principalement du Mexique et du Pérou. Cette étude se fait en lien avec l'analyse céramologique et fait suite au redéploiement des salles du musée.

Partenaires extérieurs : Cité de la céramique (Sèvres)

 

Terre cuite (plumbate) zoomorphe amérindienne, Isal de Sacrificios, Mexique, Cité de la Céramique de Sèvres

 

 

 

Épave EP1-Epagnette (Somme)

 

Datation d'un lot de tuiles provenant d'une épave trouvée dans la Somme en amont d'Abbeville, en parallèle avec l'étude dendrochronologique de l'épave. L'ensemble des datations converge vers la fin XVIIe-début XVIIIe siècle. Lors de la campagne de fouille 2012 un nouveau type de tuiles (trapézoïdales) a été identifié.

Partenaires extérieurs : Musée de la marine, CNRS

 

 

Projet mobilier Moyen-âge et Renaissance

 

Il s'agit de dater différentes pièces de meubles afin de comprendre les différentes phases de modification ou de restauration d'un ensemble de meubles sélectionnés. Nous avons ainsi daté 15 meubles (4 armoires, 2 chaires, 3 tables et 6 coffres), exposés en salles. Ce projet s’est terminé en 2014 et une partie des résultats a été présenté à la SFIIC en octobre 2013.

Partenaires extérieurs : Le Département des Objets d'Art du Musée du Louvre, le Laboratoire d'Archéologie Moléculaire et Structurale (LAMS) et le département de Conservation-Restauration.

Prélèvement sur Coffre dit d'Azay-le-Rideau  (Inv. OA 5713) (a) Localisation (b et c) et le prélèvement (d)