Imagerie

Le Centre dispose de plusieurs méthodes d'imagerie scientifique. La photographie en UV, visible et IR ainsi que la radiographie sont les méthodes historiques présentes depuis les débuts du centre. A celles-là viennent s'ajouter de nouvelles techniques, issues des importantes avancées en matière d'enregistrement et de calculs numériques : 3D de surface, tomographie, imagerie hyperspectrale, photographie Haute Définition. Elles permettent de répondre de plus en plus précisément à des problématiques de conservation-restauration toujours plus diverses. De plus, l'imagerie est une méthode d'examen sans contact ni prélévement et est donc privilégiée en première intention pour les analyses en conservation-restauration.

Les images scientifiques des oeuvres servent bien sûr à documenter un état de conservation à un moment donné, mais servent surtout avant restauration à l'analyse et au repérage des matériaux constitutifs des oeuvres. En effet, un nombre important de matériaux, comme les vernis, pigments, pierres, métals, plâtres etc. répondent à l'imagerie spectrale et aux rayons X ce qui permet de les identifier.

Cependant, les matériaux constitutifs des oeuvres du patrimoine étant très nombreux et de nature diverses, le travail du groupe imagerie est d'une part d'améliorer les technologies d'imagerie utilisées et d'autre part d'enrichir la connaissance des possibilités d'identification des divers matériaux par imagerie. Cela permet de donner aux conservateurs-restaurateurs une réponse fiable et de passer si besoin la main à d'autres analyses physiques ou chimiques.