Tous les événements

Terres cuites grecques et romaines : 20 ans d'étude et de restauration

Terres cuites grecques et romaines : 20 ans d'étude et de restauration

Terres cuites grecques et romaines : 20 ans d'étude et de restauration

17-18 novembre 2016
Auditorium Palissy - C2RMF
14 quai François Mitterrand Porte de Lions - Palais du Louvre
75001 Paris Ie
Historiens de l'art Professionnels de la conservation et de la restauration Professionnels des musées
Journée d'étude internationale organisée par le Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF) et le musée du Louvre

La collection de figurines en terre cuite du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines au musée du Louvre est l’une des plus riches au monde. Elle fait l’objet depuis plus de vingt ans d’importants travaux d’étude portant sur la matérialité des oeuvres, scrutée à l’occasion de programmes de recherche (analyses des pâtes argileuses, polychromie) comme restaurée en fonction de divers projets d’expositions ou de chantier des collections.
Les trois dernières années ont vu le développement du programme de recherche « PilinA. Pratiques artisanales de la couleur sur les figurines en terre cuite dans le monde grec (IVe s. av. J.-C. Ier ap. J.-C.) » porté par le C2RMF avec le Louvre dans le cadre du LabEx Patrima (Fondation des Sciences du Patrimoine). Celui-ci a permis non seulement de préciser la nature des matériaux antiques (préparations, colorants et pigments) mais aussi de renouveler la connaissance que nous avions de cet artisanat : il peut désormais être rapproché d’autres arts, notamment la peinture, dans l’adoption de mélanges et de superpositions de couches colorées, le recours à des jeux d’ombre et de lumière et la recherche de l’éclat par l’utilisation de feuilles métalliques (or et étain). L’étude a enfin permis d’éclairer des pratiques de remaniements de la couleur dès l’Antiquité, sous forme de repeints.

La journée d’étude entend donc présenter à la communauté scientifique et professionnelle l’apport de ces recherches sur le savoir-faire des coroplathes (modeleurs de figurines) ainsi que sur celui des peintres/doreurs qui leur étaient associés. Entretenant un dialogue constant avec les pratiques actuelles de restauration d’œuvres souvent délicates, elles se proposent également de débattre d’avancées récentes en matière de traitements de conservation-restauration (dessalement d’œuvres en argile à polychromie mate, consolidations, etc.), tout en élargissant le propos à des recherches et des études de cas menés par ailleurs, en France comme en Europe, sur les terres cuites grecques et romaines. Enfin, seront abordées diverses questions touchant à la restauration des oeuvres antiques dans les collections publiques et privées du XIXe.

Annonce (avec lien actif pour l'inscription) et programme de la Journée d'étude :

 

Fichierprogramme_je_25_oct_16.docx