La conservation des collections en milieu tropical, les musées non climatisés de Guyane et de l'île de la Réunion

Dans un contexte général de changement climatique, de développement durable et d'obligations d'économies d'énergie, mais aussi d'encouragement à la circulation des collections publiques, le relatif bon état de conservation des collections en milieu tropical dans des musées non climatisés interroge les standards de la conservation en général.

Des mesures fines du climat (température, humidité relative, flux d'air, polluants et salinité), associées à des constats d'état précis réalisés à intervalles réguliers, et des observations structurelles et fonctionnelles des matériaux qui composent les collections doivent permettre de mieux comprendre le comportement des matériaux et leurs processus d'altération en même temps que le climat qui environne dans les Départements d'Outre-Mer.

Des mesures climatiques prises en Guyane depuis deux ans trouvent leur prolongement aujourd'hui à l'île de la Réunion dans un partenariat avec la DAC-OI et trois musées de France. Des premières observations montrent que, en haute humidité et température, certains adhésifs perdent leurs caractéristiques mécaniques et que certains vernis blanchissent. L'objectif à terme vise à émettre des préconisations en matière de conservation mais aussi de matériaux de conditionnement ou de restauration.

Pilote C2RMF : Philippe Goergen
Partenaires C2RMF : François Boyer, Isabelle Colson, Michel Dubus, Ilaria Marzocchini (M2 Mathématiques appliquées au patrimoine), Sarah Puech (M1 Muséologie)

Partenaires extérieurs : DAC Guyane & SRA Guyane, Écomusée municipal d'Approuague-Kaw Régina et Musée départemental Alexandre Franconie, Cayenne ; Musée départemental d'archéologie, Fort de France, Martinique ; Dac-OI Île de la Réunion, musée régional Stella Matutina, St-Leu, Musée départemental de Villèle, Saint-Gilles-les-Hauts, Muséum départemental d'histoire naturelle, Saint-Denis, Maison du Grand-Hazier, Sainte-Suzanne.