Caractérisation des pigments sur les peintures de chevalet par des méthodes optiques non-invasives

Des études ont été menées dans les années 2000 sur l'analyse optique des pigments au C2RMF. La thèse codirigée par le C2RMF et l'Université de Cergy-Pontoise s'appuie sur leurs résultats pour développer une méthode d'analyse basée uniquement sur l'optique, sans contact, pour l'analyse directe des peintures de chevalet. Les techniques optiques utilisées sont les suivantes : spectrophotométrie, photographie, imagerie hyperspectrale et, en complément, la spectrométrie infrarouge ainsi que, éventuellement, d'autres méthodes non optiques comme la diffraction aux rayons X.

Différentes données optiques (valeurs L*a*b*, spectres, images) seront comparées et analysées pour trouver le meilleur protocole d'analyse selon le cas traité.

Cette méthodologie sera appliquée à un corpus d’œuvres du XVIIème siècle français, notamment à un peintre en particulier : Eustache Le Sueur.

La thèse se limitera dans un premier temps à un ensemble d'une vingtaine de pigments historiques de cette époque, ensemble qui tend à s'agrandir (à d'autres artistes, d'autres époques) avec la validation du protocole.

 

Thèse : Anita Hayem-Ghez (UCP-Patrima)

Pilote C2RMF : Clotilde Boust
Partenaires C2RMF : Michel Menu (directeur de thèse), Gilles Bastian, Ruven Pillay, Elisabeth Ravaud.

Partenaires extérieurs : Université de Cergy-Pontoise (Nancy Brodie-Linder, co-directrice de thèse, Laboratoire SOSCO).

Matériau: