CAST:ING

Le projet CAST:ING vise la publication en ligne, en anglais (et à terme en français), d’un guide de bonnes pratiques pour l’étude des techniques de fabrication des statues en bronze, par un groupe réunissant de prestigieuses institutions patrimoniales en France et à l’étranger (Louvre, C2RMF, LRMH, INHA, INRAP, EFEO, Fonderie de Coubertin, V&A, Rijksmuseum, Musée du Cinquantenaire, Bayerisches Nationalmuseum, Metropolitan, Getty, NGA, etc.). Ce guide sera diffusé sur deux supports, une publication en ligne et un site internet évolutif (www.cast-ing.org).

Ce projet est conduit sur quatre ans (octobre 2015 - décembre 2019).

 

Un guide pour spécialistes et amateurs de la statuaire en bronze

La communauté des personnes qui étudient les techniques de la sculpture en bronze est aujourd’hui vaste à l’échelle du monde académique, pour plusieurs raisons :

 

- l’étendue des domaines abordés, qui vont de l’antiquité égyptienne jusqu’à l’art contemporain, en Asie, Afrique, Europe et dans les Amériques ;

- la diversité des métiers impliqués dans ce type d’étude : historiens, historiens d’art, historiens des techniques, archéologues, conservateurs de collections, restaurateurs, archéométallurgistes et praticiens (dont les fondeurs d’art) ;

- les nombreux pays impliqués.

Il en résulte d’abondantes et dynamiques sources de nouvelles données sur les techniques des bronzes et leur évolution, mais qui restent, du fait précisément de la diversité des approches et des cultures, relativement peu ou mal partagées au sein de la communauté. Ainsi par exemple les spécialistes des bronzes asiatiques sont peu au fait des recherches menées sur les bronzes italiens de la Renaissance.

 

Un guide constitué de deux outils

Le projet CAST:ING vise à fournir à cette communauté ainsi qu’aux chargés d’enseignement (histoire de l’art, histoire des techniques, conservation-restauration des biens culturels) deux outils évolutifs permettant de mieux partager les méthodes de travail et les résultats des recherches sur les techniques de la sculpture en bronze :

- le guide de bonnes pratiques pour l’étude des techniques de la sculpture en bronze, destiné à un public de spécialistes des techniques (scientifiques, restaurateurs d’art) et à un public non spécialisé dans l’approche technologique (conservateurs de musées, historiens, archéologues), pour le guider dans ses études : que peut-on observer sur une statue ? Où le chercher / trouver ? Comment aller plus loin dans l’étude ? Etc.
Ce guide vise aussi à partager et à harmoniser les approches, et à informer sur les potentiels et limitations des méthodologies actuelles d’analyse et d’examen.

- un vocabulaire ad hoc anglais-français-allemand-italien-chinois + langues anciennes (grec, latin, vieux français, dans un premier temps) qui sera intégré dans le Art and Architecture Thesaurus (AAT).

 

Un guide diffusé sur deux supports de manière concomitante

Le guide sera diffusé sur deux supports : une publication en ligne assurée par un éditeur académique (Getty Pub est pour l’heure notre contact privilégié) et un site internet évolutif hébergé et géré par le C2RMF.

Ces deux supports sont destinés à deux auditoires et visent deux objectifs :

- la publication « figée » en ligne s’adresse à un public d’utilisateurs, c’est un guide prêt à l’emploi ;

- le site internet évolutif de type wiki (www.cast-ing.org) est destiné aux chercheurs qui développent les méthodologies d’étude autour de la sculpture en bronze, quelle que soit leur discipline. La recherche dans le domaine des techniques du bronze avance à grands pas, le site intégrera de manière réactive les avancées de la recherche. N’importe quel chercheur pourra amender un article déjà écrit, soumettre un nouvel article, un nouveau terme technique, proposer de nouvelles illustrations. Un modérateur – pour l’instant le chef de projet – sera chargé d’intégrer (ou non) les nouveaux apports.

 

 

Planning : 3 phases d’écriture, des ateliers pratiques de fonderie et de ciselure

 

Le projet entre dans sa deuxième année et dans la deuxième phase d’écriture du guide.

La première phase s’est terminée en juillet 2016 par la tenue, à la fonderie de Coubertin, d’un atelier de cinq jours de sensibilisation à la fonderie d’art (ci-contre : coulée du métal - un alliage à base de cuivre - dans le moule de potée).

La prochaine réunion plénière aura lieu au Cambodge en janvier 2018.
Une réunion intermédiaire aura lieu en mai 2017, à la NGA de Washington pour les américains, au C2RMF pour les européens. Un atelier de ciselure sera organisé à cette occasion.

 

 

 

Chef de projet (C2RMF) : David Bourgarit

Partenaires C2RMF : Benoît Mille, Elsa Lambert, Dominique Robcis, Ruven Pillay

Partenaires extérieurs :
- Ministère de la Culture et de la Communication : Laboratoire de recherche des monuments historiques, Institut national de recherches archéologiques préventives, Institut national d'histoire de l'art ;
- Ministère des Affaires étrangères : École française d'Extrême-Orient ;
- Musées français, européens et américains : Musée du Louvre, Victoria & Albert Museum, Fitzwilliam Museum, Rijksmuseum, Musée Royal d'Afrique Centrale, The Getty, Freer & Sackler Galleries, National Gallery of Art, Metropolitan Museum, Yale Art Museums, Coration Conservation Institute, Bayerisches Nationalmuseum ;
- Universités françaises et étrangères : Université Paris 10, Université Paris 3, Université Toulouse jean Jaurès, Université Nantes, University of Amsterdam, Université catholique de Louvain, Universiteit Leiden, Harvard University, Yale University, Bard graduate center, George Mason University, Wuhan University, University of Delaware ;
- Fonderie d'art : Fonderie de Coubertin ;
- Artistes, restaurateurs, consultants ;
- Marchands d'art indépendants.

Matériau: