Momie pharaonique

Momie pharaonique

Momie pharaonique

LES RESTES HUMAINS PATRIMONIALISÉS
Partager
Origine et date: 
Antiquité égyptienne, Époque ptolémaïque (-332/-30)
Egypte, Moyenne Egypte, Tounah el-Gebel
Artiste(s): 

La momie ptolémaïque était dans un très mauvais état de conservation, avec d’importantes discontinuités anatomiques visibles sur les radiographies, la cavité thoracique effondrée en partie ; des bandelettes désorganisées, lacunaires et déchirées, un pied manquant, un pied et la tête détachés du corps.
Le travail principal sur les textiles a consisté à les réorganiser et à les consolider quand cela était possible, en conservant les traces d’usage. Des supports en Plastazote® ont été insérés au niveau des pieds et dans la partie lacunaire du dos pour servir d’assise à la toile de lin de consolidation destinées à recevoir les bandelettes. Le tout a été doublé par un voile de crêpeline teinté.
Les parties squelettiques ont été remontées sur des supports pérennes (crin polyester souple pour les côtes, tige de polyméthacrylate de méthyle préformée avec disques intercalaires en mousse de polyéthylène Plastazote® pour les vertèbres, résine époxy bicomposante pour la restitution des pièces osseuses de la cavité crânienne lacunaires).

 

1/ la tête, après intervention, retrait de la tige métallique, refixage des bandelettes.

2/ après intervention.

3/ la momie dans sa vitrine au musée, avant intervention.

4/ face, la moitié supérieure, avant intervention : bandelettes désolidarisées, tige métallique pour maintenir la tête au corps.

5/ profil senestre, avant intervention : bandelettes désolidarisée, textile oxydé, résine.

6/ profil dextre, au niveau des cuisses, avant intervention, image numérique en lumière réfléchie, couleurs.

7/ radiographie : tête, désordres anatomiques, tige métallique permettant la jonction entre la tête et le corps.