Le Laboratoire de recherche des musées de France

Inauguré par le sous-secrétaire des beaux-arts le 14 octobre 1931, le laboratoire du musée du Louvre est crée par l’arrêté du 17 décembre 1932. Situé dans l’aile de Flore, l’institut Mainini, du nom de son mécène, est destiné à l’étude scientifique des peintures et œuvres d’art faisant partie des collections nationales; un atelier de photographie y est annexé. L’organisation et le fonctionnement sont placés sous la direction du conservateur des peintures, des dessins et de la chalcographie du musée du Louvre.
Le directeur des musées nationaux préside le comité consultatif de 19 membres. Au premier rang figurent le docteur Fernando Perez, ambassadeur de la République d’Argentine instigateur de la création d’un laboratoire et  le docteur Carlos Mainini, professeur à la faculté de médecine de Buenos Aires.  Parmi les membres, des personnalités déjà rencontrées,  tels MM. Cellerier et Goulinat, des chimistes et physiciens comme Louis Lumière, des conservateurs Louis Hautecoeur et Charles Sterling, ou Maroger au titre de restaurateur.

A la mort de Perez en 1935, Jacques Dupont, docteur en médecine et assistant au département des peintures au musée du Louvre, est nommé à la tête du laboratoire.

Cette même année, une exposition au musée des beaux-arts de Bruxelles montre les “ Travaux récents du laboratoire du musée du Louvre ” : 62 documents techniques -photographie en lumière directe, rasante, sous fluorescence d’ultraviolet et des radiographies- illustrent  le parcours avec des œuvres de Jérôme Bosch à Léonard de Vinci, Chardin, Watteau …Au départ de J. Dupont en 1938, le docteur Jean Vergnet-Ruiz, attaché au département des peintures assure les fonctions de chef des travaux au laboratoire.
Depuis l’année précédente l’administration est confiée à Magdeleine Hours, chargée de mission au département des antiquités orientales.
La seconde guerre mondiale marque l’arrêt des études. Le matériel photographique et radiographique ainsi que les dossiers d’œuvres (500 environ) sont mis en caisse.