Media Name: khmere.jpg

Techniques de la statuaire en bronze en Asie du Sud-Est

Ce programme est centré sur la métallurgie khmère et a fait une petite incursion dans l'étude de productions javanaises.

Active pendant près d’un millénaire, la métallurgie du bronze khmère se distingue par une remarquable continuité entre le VIIIe et le XVIe siècle et par la production aussi bien d’images sacrées que d’objets les plus divers et le plus souvent cultuels. Cette tradition métallurgique, très peu étudiée jusqu’ici, a fait l’objet de travaux au C2RMF depuis 1997, avec un accent porté sur l’époque dite « angkorienne ». Le projet a pour principal objectif de caractériser les savoir-faire techniques en fonderie alors maîtrisés par les bronziers angkoriens. Un corpus raisonné de plus de 200 statues et objets en bronze, issus de plusieurs collections muséales et soumis à diverses techniques d’examen et d’analyse a notamment aidé à reconstruire les séquences de travail de la chaîne opératoire présidant à la réalisation d’un bronze. La question de la provenance du cuivre et de l’étain est également abordée (thèse de Sébastien Clouet, Université Paris-Sorbonne).

Figure emblématique de la statuaire angkorienne en bronze, le Vishnu couché du Mébon occidental fait l’objet d’une étude poussée, notamment à travers son séjour programmé au C2RMF en 2022-2023.

En 2020, nous avons commencé à nous intéresser à un type de production khmère en bronze complètement délaissé par la recherche : les objets en cuivre et alliages martelés, principalement de la vaisselle cultuelle et des décors architecturaux. L’approche d’étude est similaire à celle menée sur la production en fonderie (thèse de MEAS Sreyneath, Université Paris-Nanterre, 2020-2024).

La fouille d’un atelier de bronzier est en cours au sein même du Palais Royal d’Angkor (projet LANGAU dirigé par Brice Vincent, EFEO), qui rassemble du mobilier lié aux deux types de productions évoquées ci-dessous, fonderie et martelage.

Une exposition sur les bronzes khmers est en préparation à l’horizon 2022-2023 au Musée National des Arts Asiatiques – Guimet dans laquelle le C2RMF est fortement impliquée, et fera notamment le point sur toute cette recherche.

La statuaire javanaise en bronze se développe, quant à elle, principalement entre les VIIIe et Xe siècles et reste aujourd’hui très peu étudiée techniquement. Dans le cadre de la thèse de Mathilde Mechling (Paris 3 / université de Leiden), une quarantaine de statuettes du Musée National des Arts Asiatiques-Guimet a fait l’objet d’une étude technologique approfondie (analyse du métal, radiographie et tomographies X et neutrons, scan 3D, métrologie de surface).

Les principaux résultats sur les productions khmères sont rassemblés dans plusieurs publications, et montrent l’emploi d’alliages et de cuivres très liés aux périodes stylistiques. Le travail sur la statuaire javanaise a également été publié.

Pilote C2RMF du projet : David Bourgarit
Partenaires C2RMF : Benoît Mille, Elsa Lambert, Anne Maigret
Partenaires extérieurs : Musée national des arts asiatiques - Guimet (Pierre Baptiste, Thierry Zéphyr), École française d'Extrême-Orient (Brice Vincent), Musée national du Cambodge (Chhay Visoth, S. Socheat), Freer Gallery - Smithsonian (Donna Strahan)

Publications :
- Bourgarit, D., Mille, B., Borel, T., Baptiste, P., and Zéphir, T. 2003 : "A Millennium of Khmer Bronze Metallurgy : A Technical Study of Seventy-five Bronze Artefacts from the Musee Guimet and the Phnom Penh National Museum", in Scientific Research in the field of Asian art, Proc. 1st  Forbes Symposium, Freer Gallery, 27-29 sep. 2001, Washington. Jett, P., ed., London, pp. 103-126.
- Vincent, B., and Bourgarit, D. 2012: "Khmer Bronze Metallurgy during the Angkorian Period (12th-13th Century): Technical Investigation of a New Selected Corpus of Bronze Artifacts from the Phnom Penh National Museum", in Fifth Forbes Symposium, Studies of Ancient Asian Metallurgy using Scientific Methods, Freer Gallery of Art, Washington DC (28-29th October 2010), pp. 124-153.
- Polkinghorne, M., Vincent, B., Thmas, N., Bourgarit, D. 2014 (paru en 2016) : "Casting for the King: The Royal Palace bronze workshop of Angkor Thom", in Bulletin de l’École française d’Extrême-Orient, 100 (2014), p. 327-358
- Mechling, M., Vincent, B., Baptiste, P., and Bourgarit, D.  2018 « Indonesian bronze-casting tradition: Technical investigations on thirty-nine Indonesian bronze statues (7th-11th c.) from the Musée national des arts asiatiques—Guimet, Paris », Bulletin de l’Ecole Française d’Extrême Orient, 104, pp. 63-139.
- CASTING. 2018 « Angkorian Founders and Bronze Casting Skills. First Technical Investigation of the West Mebon Viṣṇu », Bulletin de l’Ecole Française d’Extrême Orient, 104, pp. 303-341.
- Armand Desbat, Brice Vincent, Stéphanie Leroy, Christophe Pottier, David Bourgarit, et al.. Angkor. 2019, « Au-delà des dieux et des rois. pour une archéologie de la matière ». Archéologia, Editions Faton, 578, pp.30-47

 

 

Emailler le verre à la Renaissance
Exposition du 13 octobre 2021 au 14 février 2022
colloque
En ligne : Le Centre de recherche et de restauration des musées de France, 20 ans déjà !

Colloque scientifique international à la Cité de l’architecture et du patrimoine