Goya, Les Jeunes (Lille, palais des beaux-arts)
Expositions

Expérience Goya

Lille, palais des beaux-arts, 15 octobre 2021-14 février 2022
Exposition du 15 octobre 2021 au 14 février 2022
Lille, palais des beaux-arts

Expérience Goya

Goya, Le Temps (Lille, palais des beaux-arts)
Goya, Le Temps (Lille, palais des beaux-arts) (c) C2RMF / Laurence Clivet

Dans le cadre de l’exposition «Expérience Goya» qui se tiendra au Palais des Beaux-Arts de Lille en octobre 2021, le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF) a réalisé une étude de laboratoire complète des Jeunes et du Temps (Les Vieilles) de Goya, chefs-d’oeuvres appartenant à ce musée. Cette opération a permis de renouveler un dossier de laboratoire datant de 1970, avec l’aide des techniques d’imagerie et d’analyse les plus modernes : photographies sous différentes lumières, réflectographie infarouge, radiographie, analyses par spectrométrie de fluorescence X et étude de la préparation grâce à de micro-prélèvements.

La radiographie de l’ensemble de la surface du Temps (Les Vieilles) montre que ce tableau est peint sur une composition plus ancienne, datant du XVIIe siècle et figurant une allégorie de L'Air. On observe aussi que le tableau était à l’origine plus petit et qu’il a été agrandi pour être mis au format des Jeunes dans le courant du XIXe siècle. Ces deux oeuvres ne constituent donc pas des pendants, mais expriment deux facettes différentes de la personnalité du peintre : l’artiste de Cour et l’auteur introverti de la Maison du Sourd et des Caprices.

Les documents montrent comment Goya a peint la cruelle allégorie du Temps (Les Vieilles), où deux vieilles femmes s’accrochent à leur passé alors qu’elles sont sur le point d’être balayées par Chronos. L’artiste y déploie une liberté de touche qu’il avait rarement atteinte jusqu’alors.
Le tableau des Jeunes est plus solaire et plus élégant. L’étude de laboratoire montre que l’oeuvre est peinte avec une grande économie de moyens, caractéristique de la maturité du peintre. Les surépaisseurs sont limitées au corsage et à la lettre de la jeune maja, parties qui ont été reprises tardivement.
L’examen détaillé des deux oeuvres permet de mieux comprendre la technique du peintre et sa grande singularité.

Voir le dossier de presse de l'exposition :

Pour en savoir plus sur les modalités pratiques, voir le site internet du palais des beaux-arts de Lille.

Tout public
Emailler le verre à la Renaissance
Exposition du 13 octobre 2021 au 14 février 2022
colloque
En ligne : Le Centre de recherche et de restauration des musées de France, 20 ans déjà !

Colloque scientifique international à la Cité de l’architecture et du patrimoine