Toutes les actualités

Émaux sur métal du IXe au XIXe siècle

Histoire, technique et matériaux

Émaux sur métal du IXe au XIXe siècle

Émaux sur métal du IXe au XIXe siècle

Publié le 10 Décembre 2015
Art du feu et de la couleur, la technique de l’émail sur métal a permis la réalisation de magnifiques objets, religieux ou profane. Elle a fait en Occident l’objet d’innovations constantes, les fastes de Byzance ou de Limoges.

Sous la direction scientifique d'Isabelle Biron, responsable des études sur le verre au C2RMF,

Avec la collaboration de

  • Béatrice Beillard, restauratrice des musées de France spécialiste des émaux ;
  • Michèle Bimbenet-Privat, conservateur général au département des Objets d'art du musée du Louvre ;
  • Thierry Crépin-Leblond, conservateur en chef du patrimoine, directeur du Musée national de la Renaissance Château d'Écouen ;
  • Jannic Durand, conservateur général du patrimoine, directeur du département des Objets d'art au musée du Louvre ;
  • Véronique Notin, conservateur en chef du patrimoine, directrice du musée des Beaux-Arts de Limoges ;
  • Élisabeth Taburet-Delahaye, conservateur général du patrimoine, directrice du musée national du Moyen Âge et des thermes de Cluny ;
  • Anne Dion-Tenenbaum, conservateur en chef du patrimoine au département des Objets d'art du musée du Louvre.

Ouvrage publié aux éditions Faton avec le concours du Centre de recherche et de restauration des musées de France

Une histoire prestigieuse

Ce livre retrace la prestigieuse histoire des émaux sur métal depuis l’an mil jusqu’au XIXe siècle. On découvre d’abord, autour de l’an mil, les émaux cloisonnés et certains emboutis. Le Moyen Âge, depuis la fin du XIe jusqu’au début du XVe siècle, voit l’essor des magnifiques émaux pseudochamplevés, champlevés, cloisonnés, dits de plique, de basse-taille et en ronde bosse. La Renaissance constitue ensuite un âge d’or des émaux peints de Limoges qui se poursuit jusqu’au tout début du XVIIe siècle. Enfin, le XIXe siècle marque une renaissance de l’art de l’émail peint
en particulier, avec d’exceptionnel les créations, qui rivalisent en virtuosité avec celles des époques antérieures. Ce riche panorama concerne principalement la France, mais aussi la Lotharingie et l’Espagne. Les émaux byzantins des Xe et XVIIe siècles sont également représentés.

Les secrets techniques des émailleurs

Associant l’histoire de l’art et la science de la matière, ce livre est d’un genre nouveau. Le premier à être consacré à l’étude scientifique en laboratoire d’émaux sur métal, il présente la synthèse la plus complète et détaillée des travaux du C2RMF dans ce domaine. Beaucoup de résultats y sont publiés pour la première fois.
L’ouvrage est construit en deux grandes parties :
– la première est consacrée à l’histoire des émaux sur métal d’Occident depuis l’origine jusqu’au XIXe siècle ;
– la seconde présente les résultats scientifiques acquis au laboratoire.

Les récentes expositions sur les émaux montrent un intérêt toujours croissant du grand public pour ces objets précieux et d’une grande beauté.
Avec les 500 images et documents qui l’accompagnent, ce livre invite le lecteur à découvrir dans leur contexte historique ces émaux, souvent méconnus. Les résultats scientifiques du C2RMF offrent en outre une synthèse de toutes les techniques connues en Occident.

Pour commander l'ouvrage : PDF iconbon_de_commande_emaux.pdf