Recherche sur l’altération et la stabilisation des objets en verre conservés en atmosphère humide

Les matériaux vitreux, objets en verre, glaçures sur pierre ou sur céramique, émaux sur verre ou sur métal et certains pigments, constituent une part importante des objets du patrimoine culturel mondial. Une grande partie de ces objets anciens se trouvent aujourd'hui corrodés à différents stades. Les manifestations de cette altération chimique dégradent l'aspect originel de la surface des œuvres et prennent différentes formes, selon les cas: perte de brillance, irisations, précipités blanchâtres pulvérulents, réseau de fractures avec perte de matière, formation de cratères ou piqûres, modifications de la couleur et enfin désagrégation complète des objets dans les cas extrêmes.

La stabilisation de ces verres altérés dans des environnements habituels de conservation (réserves, salles d’exposition) est un enjeu majeur pour la préservation de ce patrimoine. Cette stabilisation devant se faire autant que possible en préservant la couche altérée. Si les phénomènes qui conduisent à la formation de cette couche sont globalement assez bien connus (réaction entre l’eau et le verre), le détail des mécanismes est en revanche plus complexe. Il dépend essentiellement de la composition chimique du verre et des conditions de conservation.

L’objectif de l’étude sera d’approfondir notre connaissance des mécanismes mis en jeu et de proposer des solutions de conservation (à base de sels de zinc en particulier), pouvant inclure des traitements de protection, comme il en existe déjà pour les verres industriels neufs, dans le but de ralentir fortement l’évolution de la corrosion atmosphérique pour ces objets déjà altérés, placés dans l’atmosphère des musées ou des réserves.

Ce programme s’inscrit dans les thématiques de recherche de l’équipe Physicochimie des Matériaux Témoins de l’Histoire (PCMTH) de l’UMR 8247 de l’Institut de Recherche de Chimie Paristech (IRCP).

Pilote C2RMF : Isabelle Biron
Partenaire C2RMF : Patrice Lehuédé
Partenaires IRCP (Institut de Recherche de Chimie Paris) : Daniel Caurant, Gregory Lefevre, Odile Majérus, Antoine Seyeux, Sandrine Zanna

Partenaires extérieurs : Saint-Gobain-Recherche (Marie-Hélène Chopinet), Reckitt Benkiser - Allemagne (Karlheinz Hahn, Pavlinka Roy).

Matériau: