Restauration d'un sarcophage à fond jaune dans les ateliers de la Petite écurie du roi

Etude de la production thébaine des sarcophages à fond jaune de la Troisième Période Intermédiaire

Etude de la production thébaine des sarcophages à fond jaune de la Troisième Période Intermédiaire : cas des pigments arseniés et verts au cuivre

Le programme de recherche lancé en 2008, consiste en l’étude matérielle de ces objets dispersés au sein de collections européennes et provenant d’une même région égyptienne sur une période de production très brève. Les données techniques obtenues lors des examens et analyses seront mises en commun.

Une possible affiliation à une production particulière dans des ateliers donnés pourrait émerger de ces résultats ainsi qu’une reconstruction des lignées familiales thébaines durant les XXIe et XXIIe dynasties. La production se caractérise par l’usage abondant et nouveau de matériaux importés arseniés parfois dégradés (orpiment, réalgar), avec des roches dolomitiques (huntite, dolomotique) et plusieurs types de pigments verts de synthèse au cuivre : acétate, chlorure, verre, etc. avec présence d’étain et d’antimoine.

L’enjeu est multiple :

  • Méthodologique :

- Élaborer de protocoles communs de laboratoire.

  • Technique :

- Regrouper les données sur les matériaux antiques et leur mise en oeuvre, tant bois que pigment, choix des matériaux, palette et polychromie, technologie de fabrication et d’assemblage, traces d’outils, identification de « mains » d’artistes, etc.

  • Historique :

- Reconstruire des lignées familiales par le biais des choix iconographiques ou matériels, établir des critères d’affinement des datations et surtout de localisation géographique, voire d’identification d’ateliers.

 

Autour de ces recherches deux colloques ont eu lieu :

First Vatican Coffin Conference en 2013 et Second Vatican Coffin Conference en 2017

 

Pour en savoir plus sur le projet ici.

Thèse : Lucile Brunel-Duverger.

Pilote C2RMF : Sandrine Pagès-Camagna
Partenaires C2RMF : Caroline Thomas, Noëlle Timbart

Partenaires extérieurs : Musée du Louvre (Hélène Guichard), Musée du Vatican (Alessia Amenta), Musée de Leyde (Lara Weiss), Rijksmuseum von Oudheden, Musée de Turin (Christian Greco), Laboratoire scientifique des musées du Vatican (Ulderico Santamaria, Fabio Morresi), Laboratoire d’Amsterdam, LADIR - UMR7075 (Ludovic Bellot-Gurlet), Andrew Niwinski.
 

Emailler le verre à la Renaissance
Exposition du 13 octobre 2021 au 14 février 2022
colloque
En ligne : Le Centre de recherche et de restauration des musées de France, 20 ans déjà !

Colloque scientifique international à la Cité de l’architecture et du patrimoine