Header Tryptique 3
Voir toutes les actualités

LE TRIPTYQUE DE MOULINS - EP3 - RESTAURATION

épisode 3 : les enjeux de la régie des oeuvres

Publié le 23/05/2023

Le travail de restauration du Triptyque de Moulins se poursuit dans les ateliers de restauration du C2RMF. Pour la suite de cette chronique, une attention particulière est portée aux activités du service de la Régie du département de la conservation préventive.

La régie est un service support de tous les projets de restauration et de recherche du C2RMF. Elle a pour mission d’organiser et de réceptionner les œuvres, puis d’en assurer les conditions de conservation et manipulation optimales. Les régisseurs travaillent ainsi quotidiennement en étroite collaboration avec les restaurateurs, les conservateurs et les ingénieurs de recherche.

La régie accompagne ainsi le projet de restauration de Triptyque depuis son arrivée au C2RMF, veillant aux bonnes conditions de conservations de l’œuvre. Et ce, jusqu’à son retour dans la sacristie de la cathédrale de Moulins. Pour appréhender ces nombreux déplacements, la régie a également assisté au constat d’état.

Régie du Tryptique ©C2RMF / Juliette Delerue
Régie du Tryptique

L’arrivée du Triptyque de Moulins au C2RMF présentait deux enjeux importants pour le service de la Régie : la manipulation de ces grands panneaux et des problématiques climatiques.

La taille importante de l’œuvre – 283 x 157 cm –  rendait l’œuvre difficilement manipulable, bien que les trois panneaux soient dissociés les uns des autres. Le panneau central étant très lourd, pesant près de 80 kg, le poids de l’œuvre nécessitait la mise en place d’un protocole particulier pour pouvoir déplacer et retourner l’œuvre pour les besoins de la restauration. La Régie a pour cela dû faire appel à l’aide ponctuelle d’installateurs spécialisés dans la manipulation d’œuvres pondéreuses.

Le matériau de l’œuvre représentait un second enjeu pour la régie. Fait de panneaux de bois épais, un matériau par ailleurs sensible aux variations climatiques, la Régie devait assurer un climat stable et contrôlé dans les espaces, dès l’arrivée du Triptyque.  Lors de son arrivée, il a fallu garantir une transition douce entre le climat initial de la sacristie de la cathédrale de Moulins et celui des réserves du Laboratoire du C2RMF. L’œuvre n’a pas été déballée immédiatement, pour s’adapter à ce nouveau climat avant d’être sortie des caisses de transport. Après trois semaines d’acclimatation et un suivi précis du climat, le service de la Régie en accord avec les responsables de l’œuvre et les restaurateurs, et avec l’aide de transporteurs spécialisés, a pu sortir les trois panneaux de leurs caisses de transport. Les constats d’état réalisés à ce moment-là ont d’ailleurs pu confirmer les fragilités du support.

Le projet de restauration est ainsi conservatoire autant qu’esthétique. La régie veille en ce sens à assurer la pérennité des œuvres restaurées.

Versailles - réduction des activités
De juin 2022 jusqu’à fin 2025
Logo espadon
ESPADON