SAP5029.jpg
Voir toutes les actualités

L’ensemble funéraire de Setjaimengaou: étude et restauration

Acquise dès 1839 par la Société des antiquaires de Picardie et la ville d’Amiens, la momie Setjaimengaou et ses cercueils (interne et externe) sont un des incontournables du musée d’Amiens. Le poids des ans et des travaux ayant conduit à l’encrassement et à la fragilisation de cet ensemble, le musée a demandé à ce qu’il soit étudié et restauré Au C2RMF.

Ci dessous, l'ensemble funéraire de Setjaimengaou : cercueil interne, momie et cuve externe, XXVe-XXVIe dynastie (vers 664 av. J.-C.) Provenance inconnue, mais probablement la nécropole thébaine.

SAP4776.jpg
Détail du cercueil interne ©C2RMF/P. Salinson
SAP4885.jpg
Détail de la momie
©C2RMF/P. Salinson
 SAP4847.jpg
Détail de la cuve externe
©C2RMF/P. Salinson


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’étude et la restauration de la momie et des cercueils de Setjaimengaou conservés au Musée de Picardie (Amiens) par un groupement de 9 restaurateurs dont la mandataire est Delphine Elie-Lefebvre ont ainsi mobilisé de nombreux agents du C2RMF et des partenaires extérieurs (LRMH, CSTB, Xylodata, MNHN). Elles ont conduit à un enrichissement des connaissances sur cet ensemble ainsi qu’à des informations nécessaires et utiles aux restaurateurs pour préciser leur protocole d’intervention.

20220706_DSC_0113_Momie-MuséePicardie_C2RMF-COM@C2RMFVanessaFournier.jpg
Séance de radiographie de la momie Setjaïmengaou ©C2RMF/V. Fournier

Le dossier complet d’imagerie scientifique a fourni des renseignements sur la structure ainsi que sur l’état de surface des cercueils mais aussi sur l’état de conservation du squelette de la momie. Il a été déterminant pour aider à déposer la momie de son ancienne boîte de présentation. Ce dossier a en outre été un élément essentiel dans le cadre de l’étude préalable à la restauration pour laquelle, plusieurs analyses ont aidé à préciser les interventions anciennes liées à des restaurations antérieures, notamment la matière noire organique présente sur la cuve extérieure.

Afin d’obtenir des précisions sur la mise en œuvre technique des cercueils, des analyses de polychromie mais aussi des essences de bois ont été réalisées. Des analyses complémentaires du vernis original complèteront ces informations.

Quant à la momie, des analyses d’anciennes moisissures présentes sur la boîte moderne dans laquelle elle est arrivée ainsi que d’une poudre blanche présente autour du corps de la momie mais également des composés organiques volatiles se dégageant du corps ont permis d’assurer la sécurité sanitaire de l’ensemble des intervenants auprès de la momie. Des analyses de matière organique noire ont permis d’obtenir des précisions sur les matériaux employés dans le cadre de l’embaumement/la momification. De même, les matériaux constitutifs des yeux factices ont pu faire l’objet d’analyses par fluorescence de rayons X, PIXE et cathodoluminescence. Des analyses de fibres textiles vont permettre de compléter les données ainsi que des datations C14. Enfin, l’étude des insectes trouvés dans les bandelettes pourrait permettre d’en apprendre davantage sur la saisonnalité de l’embaumement.

20221204__dsc0132_AnaylseOeilSetjaimengaou-AGLAE_COM-FOV.jpg
Analyse par l’accélérateur de particules de la composition des yeux factices de la momie ©C2RMF/V. Fournier
 IMG_8176.jpg
Analyse par l’accélérateur de particules de la composition des yeux factices de la momie ©C2RMF/V. Fournier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce dossier de restauration a fait l’objet d’une documentation constante qui pourra être valorisée par le musée qui a accordé sa confiance au C2RMF pour l’accompagner dans ce projet.

fov03.jpg
La momie en cours de restauration dans les ateliers du C2RMF
©C2RMF/V. Fournier
fov18.jpg
La momie en cours de restauration dans les ateliers du C2RMF
©C2RMF/V. Fournier
fov20.jpg
La momie en cours de restauration dans les ateliers du C2RMF
©C2RMF/V. Fournier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La momie et ses cercueils retrouveront les salles du musée de Picardie d’ici février 2023. Pour célébrer cet évènement une exposition-dossier "Le retour de la momie & des cercueils" sera proposée au musée à partir du 11 février 2023.

 

Equipe C2RMF
 

Département restauration

  • Noëlle Timbart, conservateur du patrimoine, chef de la filière archéologie

Département Recherche

  • Philippe Salinson, photographe (dossier d’imagerie scientifique)
  • Yannick Vandenberghe, technicien de recherche (polychromie)
  • Nathalie Pingaud, ingénieure de recherche (matière blanche)
  • Agnès Lattuati-Derieux, ingénieure de recherche et Louise Chassouant (matière organique)
  • Thomas Calligaro, ingénieur physicien et Yvan Coquinot, ingénieur géologue (analyse de l’œil factice)
  • Pascale Richardin, ingénieure de recherche et Anh Nguyen Van (datation C14)

Département conservation préventive

  • Julie Rolland, responsable de la régie, Lora Houssaye, régisseuse, Willy Lecomte, installateur, Aurore Tisserand, régisseuse et Nacer Berri, installateur (régie et déplacements)

Documentation

  • Cécile Binet, documentaliste  

Mission communication

  • Hugo Plumel, responsable communication et Vanessa Fournier, chargée de communication

Partenaires extérieurs :

  • Restaurateurs : Delphine Elie-Lefebvre (mandataire du groupement), Marta Garcia Darowska, Laure de Guiran, Sophie Joigneau, Marie Louis, Thierry Palanque, Laure Cadot, Thalia Bajon-Bouzid, Patricia Dal Prà
  • LRMH : Faisl Bousta, Alexandre François et Johann Leplat (pôle microbiologie) ; Mohamed Dallel (pôle textile)
  • Xylodata : Victoria Asensi Amoros
  • CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) : Stéphane Moularat, Rukshala Anton, Mélanie Nicolas
  • Muséum National d’Histoire Naturelle : Jean-Bernard Huchet (entomologiste)
  • Photographe : Michel Bourguet

Comité de suivi de la restauration

  • A. Jagerschmidt-Séguin (Musée de Picardie, Amiens)
  • Hélène Guichard et Patricia Rigault-Déon (DAE musée du Louvre)
  • Noëlle Timbart (C2RMF)

Responsables de l’œuvre

  • Laure Dalon, directrice du Musée de Picardie
  • Agathe Jagerschmidt-Séguin, responsable des collections archéologiques du musée de Picardie

 

Information : réduction des activités sur le site de Versailles
De juin 2022 jusqu’à fin 2025
Antiquité
L’aurige de Delphes : nouvelles perspectives sur les grands bronzes grecs