Toutes les actualités

Cornua de Pompéi. Trompettes romaines de la gladiature

Publication

Cornua de Pompéi. Trompettes romaines de la gladiature

Cornua de Pompéi. Trompettes romaines de la gladiature

Publié le 21 Janvier 2020

Cinq grandes trompettes courbes que les Romains nommaient cornua ont été mises au jour au XIXe siècle dans les ruines de Pompéi. Cet ouvrage reprend l’intégralité du dossier dans toute sa diversité : histoire des découvertes et des restaurations, muséographie, mise en série avec les autres vestiges connus, iconographie, lexicographie, usages sociaux.

L’analyse métallurgique et l’étude acoustique permettent de mesurer l’apport des nouvelles technologies dans la restitution sonore. À travers les cornua, c’est tout un pan de la culture musicale des Romains qui est aujourd’hui restituée.

Ouvrage publié avec le soutien de l’école française de Rome, du Centre de recherche et de restauration des musées de France, de l’IRCAM et du LAHM de l’université de Rennes 2.

L'apport de Pompéi à l’archéologie musicale de l’Antiquité est rarement mis en avant ; il peut se mesurer à l’aune des vestiges d’instruments de musique découverts sur le site. Cinq grandes trompettes courbes, que les Romains nommaient cornua, sont au nombre des artefacts mis au jour au XIXe siècle dans les ruines de la cité. Bien connues des soldats de l’armée romaine, elles étaient utilisées aussi dans la vie municipale lors des rites civiques et, plus encore, pour scander les temps forts des combats de gladiateurs dans l’amphithéâtre.

Cet ouvrage, fruit d’une collaboration interdisciplinaire entre plusieurs spécialistes, reprend l’intégralité du dossier dans toute sa diversité : histoire des découvertes et des restaurations, muséographie, mise en série avec les autres vestiges connus, iconographie, lexicographie, usages sociaux. Enfin, l’analyse métallurgique et l’étude acoustique permettent de mesurer l’apport des nouvelles technologies dans la restitution sonore. Pour la première fois, cette étude propose une analyse approfondie de ce type d’instrument à vent, replacé dans la culture locale de la Campanie et dans celle de l’Empire romain.

Ce livre dépasse la simple monographie instrumentale ; il retrace l’histoire des fouilles de Pompéi, raconte la curiosité des musicologues pour ces artefacts, explique l’attachement des habitants de Pompéi pour ces trompettes en lien avec la gladiature. À travers les cornua, c’est tout un pan de la culture musicale des Romains qui est aujourd’hui restituée.

Pour en savoir plus, voir le

.